Avertissement

La plupart de mes pages Maserati décrivent les travaux que j'ai effectué sur ma 430 en tant qu'amateur.

D'après un "professionnel" (il se présente ainsi sous le pseudo Alfieri-92) ce qui est écrit dans ces pages est un amalgame de n'importe quoi menant la voiture directement à la mort(gue). Voici quelques perles de son cru qui ont mené à une longue engueulade sans fin et qui m'ont inspiré "L'histoire du vrai Maseratiste" que vous trouverez juste après.

Cher Monsieur l'Ingénieur de Grenoble,
L'ensemble, je dis bien l'ensemble, de vos conseils concernant les Maserati Biturbo,
sont pures inepties !

Malheureusement je n'ai pas réussi à savoir ni pourquoi c'était ainsi (si, juste un petit peu quand même), ni comment faudrait-il faire pour l'éviter.

Ensuite on avait

Monsieur l'Ingénieur, vous participez, comme tant d'autres, à l'épouvantable 
et infondée image de ces autos.

Et aussi

Je ne cesserai jamais de lutter contre vous et vos alter égo pour que les 
autos de cette marque, et par là même nos collections, retrouvent leur vraie
valeur, historique et vénale et, surtout, qu'elles sortent du monde des bidouilleurs ...

L'histoire du Vrai Maseratiste

Avant propos (écrit en même temps que l'histoire)

Le Monsieur m'avait interdit de donner mon avis sur notre échange mais je peux pas me retenir, désolé. Depuis tout à l'heure je remonte ma Mini (le train AV pour être précis) et ça me démange. Il va encore dire que j'ai tout faux, le Monsieur.

Avant propos N 2 (écrit a posteriori)

Le texte comporte quelques remarques qui sont liées au fait que le Monsieur m'avait menacé de procès pour diffamation si jamais je reproduisais sur mes pages ce qu'il avait dit sur le forum. Remarquez tout de même que comme le Monsieur a effacé tous ses messages je pourrais dire ici n'importe quelle connerie. Mais je trouve cela sans intérêt, ce serait descendre à son niveau.

L'histoire

Alors voilà, ca me fait beaucoup marrer que je fasse dégrader l'image de la marque.
Le mec qui achète sa première Mase de 17 ans et 170mkm avec un moteur en panne pour 1/20 de son prix neuf (et encore j'omets tout ce que j'ai eu avec la voiture), la répare tout seul en 1 mois (c'est pas mal foutu là-dedans), fait 4000 km en 3 mois en allant partout avec (faire les courses au supermarché par exemple) et ben c'est pas un vrai maseratiste. C'est un pollueur de l'image, une honte, un colporteur de ragots infâmes (c'est pas exactement ce que le Monsieur a dit, je le précise pour pas qu'il me colle un procès pour diffamation).

Le vrai Maseratiste achète une Mase entretenue par le "Super garage" très compétent avec un super commercial qui se frotte tout le temps les mains quand il vous parle (on doit leur apprendre ça à l'école de commerce) pour deux fois la côte en occase (prix copains entre connaisseurs avec une remise offerte par la maison).
Le commercial lui fait comprendre qu'il est maintenant l'ambassadeur de la marque auprès du public, que c'est une au-au-to-o (un peu comme Otto) d'exception qui en tant que telle nécessite un suivi TRES régulier, une grande attention de sa part (comprendre entretien régulier des sièges en cuir, surtout pas de stationnement avec la populace pour éviter les bosses sur la carrosserie qui feraient chuter la côte de manière vertigineuse) et une main d'œuvre autttte-ment qualifiée (c'est chez eux si vous n'avez pas compris) dont le prix n'est pas un facteur primordial.

Alors le mec il rentre chez lui tout content. Il a le sourire jusqu'à là (au niveau des oreilles). Il se fait une petite bourre en prenant un détour exprès pour passer là ou il peut allumer et se faire remarquer par des nases en HacheDéI et autre Mercouscous à fioul. Wouaou, ca pousse fort ! Ouf, le virage arrive vite ! Oups, il faut faire gaffe, ca décroche un peu en sortie du tournant ! (ben oui, une propue c'est pas une brouette avant, les chevaux et autres bestiaux sont à l'arrière, alors que l'âne est toujours à l'avant).
C'est la classe, c'est un rêve de gamin qui se réalise ! Et tant pis s'ils n'irons pas au skis cet hivers. En plus en propue sur la neige ça craint un peu.

Donc ça y est, il est rentré, il montre la Maaazzze à ces gosses, au voisin qui est là juste par hasard, à son chien qui sent le cuir et ne comprend rien à cette odeur. Il la rentre au garage spécialement débarrassé pour l'occasion de tout ce qui y traînait depuis 10 ans et il va se coucher HEUREUX.

Le lendemain il va bosser en Kangoo dCI 55cv (je sais pas vraiment combien ca fait de CV un Kangoo, mais ca doit bien en faire 55, non ?). Les collègues sont tous au courant depuis 1 mois. "Alors quand est-ce que tu nous la montres ?", "Elle est comment ?", "Ca avoine fort ?". C'est le summum, tout le monde est un peu jaloux (J'ai un peu connu ça, sauf que personne n'était jaloux et tout le monde la trouvait pas belle. En plus le siège du conducteur est déchiré).

Il se dit : "OK, demain je viens avec au boulot. Même si elle consomme comme 3 Kangoo chargés à bloc il faut quand même se faire plaisir de temps en temps. Je ne l'ai pas acheté pour rien !" (Ca j'ai pas connu, j'ai que des trucs qui consomment comme des goinfres).

Le lendemain il arrive avec. Les collègues sortent la voir, personne n'ose demander de faire un tour (un truc à éviter, j'ai fait très peur à un collègue alors qu'on n'étaient qu'à 160 à 100m d'un rond-point). Le gars aimerais bien la faire essayer, mais il a un peu peur qu'il lui arrive une panne (la honte) ou qu'il la plante, il ne la connais pas encore assez bien.

Alors qu'il est en train de fermer la voiture (c'est pas avec un kouik-kouik, c'est à l'ancienne avec les phares qui flashent et il faut bien viser dans le plafonnier), un mec qu'il a déjà vu par là s'approche et lui dit: "Elle est pas mal, j'en ai eu une comme ça. En ce moment j'ai une ... 5L tri-turbo (c'est le haut de gamme pour les richards quoi), mais je ne la sort que le WE, là je suis en Boxter (C'est une espèce de Kangoo pour les riches. C'est aussi la 911 des pauvres mais c'est pas son cas.). Parce que c'est quand même fragile ces petites bêtes, et la main-d'œuvre n'est pas donnée (Même pour lui ! La vache !)".

"Ah ouai ?" dit-il sans vraiment réaliser le sens de ce qu'il vient d'entendre. "C'est si cher que ca ?".
"Oui, c'est dans les 100 euros de l'heure je crois. Déjà qu'il faut faire les révisions tous les 5000km. Alors quand il y a des pièces à remplacer ca va vite. J'en ai quatre comme ça, ça fini par coûter bonbon ! Mais ça vaut le coût, ce sont de sacré bagnoles".

Bon là notre gars dit au revoir et vas bosser en se disant qu'il va falloir passer au "Super garage" pour se renseigner sur les révisions.

Le soir même il y va avec sa belle. Ca tombe bien, il montrera au vendeur comme quoi il est un vrai, il roule avec dans la semaine. Le commercial est occupé avec une blonde (ou une brune si vous voulez, mais alors en minijupe). Elle se renseigne sur le dernier modèle à 150keuros.
Le gars est accueilli par le chef d'atelier (je connais les titres, ce sont souvent les mecs les plus sympa car il ne touchent pas à la méca). C'est pas un commercial, il fait son taff et les prix c'est pas son truc. Alors il répond tout cru que la première révision (de contrôle) c'est après 2000km et c'est 300 euros. Après tous les 10mkm et c'est 1000 euros. (je donne les prix un peu au pif, mon voisin a payé 300 euros pour une révision de sa Clito).

Notre gars fait comme si c'était ce à quoi il s'attendait, dit merci et sort.
C'est con parce que le chef d'atelier n'a rien à faire le soir, les mécanos sont partis (ils commencent à 8 heure), et il aurait bien aimé causer un peu de sa passion, la pèche à la mouche. Mais non ! Je déconne, ce sont les Mase sa passion ! N'empêche qu'il n'a rien à faire, et avant qu'il puisse se barrer dans sa Porsche il lui reste 20 minutes.

Pardon, je reprends.
Notre gars fait comme si c'était ce à quoi il s'attendait, dit merci et sort.
Mais en marchant vers sa belle il commence à réaliser que tout ca va TRES vite lui coûter TRES cher s'il ne fait pas quelque chose. Mais quoi ?

Il ne peut pas revendre la voiture !
D'abord elle a déjà perdu 20% de son prix d'achat. Il ne pourrait jamais avouer tout ca à sa femme qui n'a même pas une idée de la conso au ralenti de cet engin (moi non plus je ne la connais pas, par contre 300ch à fond les bananes sa pompe quelque chose comme 1 ou 1.5 L d'essence par minute, il faut que je calcule plus précisément un jour).
Ensuite les collègues. S'ils apprennent qu'il s'est dégonflé c'est la honte totale, la chute quoi (moi je connais pas ca, avec mes 5 bagnoles toutes pourries ils ne font même pas le distingo entre la Mase et l'Alfa 75).
Et puis la revendre à qui ? Même s'il a écouté le commercial et a cru un instant qu'il devenait le proprio d'un objet extraordinaire il sait très bien que ces voitures sont invendables parce que rouler en essence c'est beurk, c'est cher, c'est has been et qu'en plus tout le monde sait qu'une Mase ca ne fait pas 100km sans tomber en panne (là je vais me faire allumer par le Monsieur).

Il ne reste donc qu'une seule solution : rouler peu.
Le gars fait le calcul. Bon, la première révision c'est de toute façon foutu d'avance. 2000km c'est kedale, sa femme voudra aller voir ses parents aux vacances des enfants, ca fait déjà 1000km. Ensuite on peut tenir jusqu'à l'été prochain en faisant gaffe de ne la sortir qu'une fois par mois. Ca va. Si on continue sur ce rythme-là en faisant 2000km par an (c'est faisable) on peut tenir encore 4 ans avant de faire la révision. Et à ce moment là ca se trouve il aura eu sa promo, son salaire aura augmenté. Et puis la belle mère va finir par crever un jour, et elle a une belle maison dans le Sud qui vaut les yeux de la tête (j'aime bien cette expression, comme s'il pouvait y avoir des yeux ailleurs).

Et voilà, Le vrai Maseratiste est né.

Qu'est ce qu'un vrai Maseratiste ?
C'est un type qui a une Mase mais qui ne roule pas avec.
Il dit partout que c'est une fabuleuse voiture et qu'il la prend pour partir en vacances. Quand il la sort, comme elle est couverte de poussière de parpaing du garage il passe de suite au lavomatique, en se faisant remarqué par tous les kakes qui y stationnent avec leurs R5 GTT, Golf cab et A4 TDI 90ch (y a de l'évolution dans l'air ! Les BM avec des jantes 19 pouces n'y font que passer, quand on a une BM on ne se mélange pas avec des minables en R5). La prestation de la voiture y gagne, une voiture bien lavée est une bonne voiture !
Les kakes n'y connaissent rien, le Trident ca leur rappelle vaguement un truc de leur enfance avec le rois Triton et la petite sirène. Mais quand le gars redémarre et qu'on entend chaque pot d'échappement sortir le bruit roque des 3 cylindres respectifs (pas synchronisé pour autant, c'est un v6 odd firing, mais ca crée un bruit particulier) les kakes se disent que la fausse double sortie de l'espèce de vieille Lancia fait tout même un joli boucan.

C'est un BON ambassadeur de Maserati, le Monsieur et le "Super garage" en sont contents (euh j'ai pas dit que le Monsieur est du "Super garage", vous ne m'aurez pas aussi facilement).

L'ennuis dans cette histoire qui touche à sa fin est que le chef d'atelier n'a pas pensé lui dire qu'on change l'huile tous les ans (normal, le chef d'atelier torche ca en 15min, quoi que peut être pas sur une 911, je sais plus ou est le filtre à l'huile), les courroies tous les 3 ans (les 911 n'ont pas de courroies, c'est des chaînes), le liquide de frein ainsi que le liquide de refroidissement tous les 2 ans.
Et, petit détail sans importance, qu'une voiture qui ne roule pas vieilli même plus qu'une voiture qui roule tout le temps, car l'huile descend, les contacts s'oxydent, les disques de frein rouillent, la clim se dégrade. Et que chaque sortie vous réserve une surprise d'un petit (ou d'un gros) truc qui déconne ou qui ne marche plus.

La belle voiture finira un jour ou l'autre par lâcher le gars avec toute sa famille et le chien sur le bord de l'autoroute "des vacances" à 8 heure du soir, avec des gamins qui ont faim, le chien qui a peur, la femme désespérée et le mec face à sa connerie.
Ce jour là, en dormant à moitié sur la banquette de la dépanneuse (l'assurance tout risque d'un tel bolide n'est pas donnée, donc pas d'assistance à plus de 10km de chez vous) le gars décidera de la vendre. Tant pis, il a essayé et ce n'est pas pour lui, il faut le reconnaître.

Le reconnaître ? OK, mais pas à tout le monde !
Non, les collègues, les voisins et les amis auront une autre version de l'histoire.

"Les Maserati (ce n'est plus une Maazze) c'est de la merde" entendra-t-on dans les couloirs de sa boîte. "Ca ne tient même pas 10mkm sans vous lâcher. Et pour quel prix d'entretien (il ne l'a d'ailleurs jamais payé le salaud) ! En plus ca consomme comme un char Leclerc (la il exagère un peu tout même, les chars c'est du genre 30L de cylindrée et ca doit bien faire du 100L/100 de fioul). D'accord, ca pousse fort. Mais si c'est pour tomber en panne au bout de la ligne droite c'est pas pour moi".

Et voilà, le vrai Maseratiste est mort.

Et désormais à chaque fois qu'il verra passer un rigolo comme moi dans une vieille Mase il se dira qu'il a bien fait de la revendre (après la réparation qui lui a coûté 2000 euros, au bout de 8 mois et au quart du prix d'achat) et le fou qui roule dedans doit être vraiment malheureux avec toutes ses dettes et ses problèmes à ne plus en finir.

Et moi j'en ai rien à foutre du gars qui me regarde comme une vache regarde passer les trains. J'ai l'habitude du petit grincement au ralenti dans la portière droite, des essuies glaces lents comme une mamie en AX, de la jauge d'essence qui change d'avis toutes les 10 secondes. Et ma Mase n'est même pas lavée avec du caca de pigeon sur le capot (ces salauds se mettent tout le temps sur le fil électrique qui passe au dessus de mon "parking"). Mais quand j'ai besoin de doubler la mamie j'appuie même pas à fond et la mamie disparaît de mon champs de vision en 2 secondes. Et le rond-point qui arrive juste là, et bien je le prends plus vite qu'en Mini et sans effort. Il suffit juste de bien regarder la route pour éviter des plaques de gasoil.
Et je suis la honte du "Super garage" car en utilisant la mienne pour aller faire les courses à Carroufe je banalise complètement le bijou et j'habitue les gens à voir cette voiture un peu partout.

Un dernier point. Ils existent aussi des vrais passionnés riches (enfin plus riches que moi) qui roulent tous les jours dans leurs Mase ou Jag v12 et qui payent des sommes astronomiques au "Super garage" pour l'entretien de leurs belles. Comme celui qui m'a vendu ma 430. Et alors je ne sais pas ou les classer, car les deux cases "vrai Maseratiste" et "nuisible" sont déjà prises. J'espère qu'ils ne seront pas trop malheureux d'être abandonnés sans classification.