Motronic de Bosch

Voilà un sujet qui va en interesser plus d'un. Il existe pleins de mythes et de croyances autour de ces fameux boitiers de gestion de moteur. Ceci méllangé à l'opacité presque totale de Bosch (que j'estime beaucoup par ailleurs), et à l'atmosphere de grand secret maintenue par les puceurs qui en vivent.

Je suis en quelque sorte un puceur moi aussi, seulement je n'en vie pas. Les infos dont je dispose sont issues de mon travail, à quelques rares exception près. Je ne compte pas tout dire, mais je compte aider les gens à progresser, dans l'espoir que cela serve à des travaux parallels aux miens. Aussi, il ne suffit pas de savoir comment modifier une carto pour être capable d'améliorer la gestion.

Mon but est de transformer les Motronic en boitiers programmables, comme des Motec ou des Haltec (en fonction du porte-feuille).

Pour le moment je ne m'interesse qu'aux vieux boitiers Motronic:

On trouve ces boitiers sur les moteurs de performance des années 80-90, à savoir:

Tous ces moteurs ont la particularité d'avoir existé à la belle époque des anciennes normes de pollution (fin 80, début 90), quand un croisement de 40-60 degrés était toléré. D'ou la forte puissance (pour des moteurs de série) qui était obtenue par litre malgrés les 2s par cylindre.

Tous les boitiers cités étaient basés sur le microcontroleur 8bit 8051/8052 d'Intel ou dérivé. Les premières versions utilisaient le micro de base de 40 broches, elles n'etaient pas adaptatives. Ensuite la sonde lambda et le capteur de cliquetis ont amené des algos adaptatifs, avec des 8052 plus évolués integrant plus de fonctionnalités. Tous ces boitiers utilisaient des cartographies en 8bit de resolution.

Motronic est un produit générique, reglable par le client (le contructeur). Du coup la structure du code assembleur et des cartos est assez complexe, car tout est programmable ou reglable. L'EPROM contient une multitudes de tables, de paramètres ou cartos. Seul un desassemblage du code peut aider à comprendre leurs signification. Le desassemblage est un gros boulot, c'est pourquoi les informations concernant la programmation de ces boitiers coûtent cher. Donc ne ralez pas contre des gens comme moi qui ne disent pas tout. Je n'ai pas envie que quelqu'un vende des produits basés sur les infos que je lui ai donné.

Le gogo de base veut faire sauter le rupteur (rev limiter). Cela peut amener quelques problèmes, car les maps ne sont pas programmées au-delà du rupteur, et aussi parce que Motronic contient d'autres paramètres qui définissent les valeurs maximales admises pour les paramètres d'entrée.

Les gens plus serieux ajustent la gestion par rapport a leur moteur, modifié ou pas. La dispersion des caracteristiques des moteurs de serie est enorme (de l'ordre de +-10%), ce qui explique l'utilité de l'ajustement.